Jeudi de l'Ascension

14 Mai 2010 , Rédigé par Matthieu Publié dans #100% vélo: Oisans - Maurienne

En ce jeudi de l'Ascension, alors que Sam s'attaquait courageusement au Pic Maido, grimpée la plus dure de France d'après le calcul des moindres carrés, avec Nicolas - adepte de la mobilité douce ( site web ) -, nous nous sommes donnés rendez-vous à la Porte de France pour une première sortie vélo dans la Chartreuse. J'arrive à la Porte de France avec un peu d'avance, j'en profite pour vérifier que tout fonctionne sur mon vélo auquel j'ai touché la veille. Je détecte un petit problème. Nicolas arrive. Le sortie semble compromise. Il faut que je retourne chez moi. Finalement, on décide d'aller chez moi pour que je change de vélo. Ca nous fait redescendre tout Grenoble (on passe par la digue pour plus de tranquillité). Je retrouve mon premier vélo: il est plus lourd (dans les 13,5kgs contre 9,5), mais je l'aime bien, j'ai de bons souvenirs avec lui. Bon, après avoir fait 27 kms d'aller/retour Echirolles - Porte de France, nous ne sommes pas très motivés pour remonter à la Porte de France. On pense à Monteynard, à Laffrey... finalement, on décide de monter au Col de la Morte pour faire la boucle avec le Col d'Ornon. Il commence à pleuvoir, il y a de la brume...

Petit souci technique pour Nicolas, mais j'ai déjà eu le même petit souci, et j'ai le matériel pour réparer. On repart rapidement...

Nous descendons la vallée de la Roizonne.

On a même le droit à un petit peu de soleil. On en profite pour manger un peu. Selon le site météo "de Nicolas", il va faire de plus en plus beau. Selon "mon site météo", il va faire de moins en moins beau...

Passés Valbonnais et Entraigues, on s'attaque au Col d'Ornon.

Nicolas me dit qu'il n'a plus rien à manger, mais qu'il a encore les jambes pour allonger le parcours. On descend vers Bourg d'Oisans pour en rediscuter.

On trouve une boulangerie. On s'assoit sur la terrasse, il mange deux baguettes et m'en offre une. Il y a un petit vent. Il me propose de monter le Luitel. J'ose pas trop, puis je lui demande s'il ne veut pas faire la Croix de Fer. L'idée ne lui déplaît pas, mais il est très hésitant: il fait plutôt bien froid. Il me dit qu'on fera en fonction des sensations après la remontée vers Rochetaillée.

Finalement, il me dit que "C'est assez dans son style", et il veut tenter le coup. Sur le barrage au-dessus d'Allemont, il n'y a plus ce petit vent, on estime la température a environ 15°C, mais c'est très couvert... Nicolas est juste niveau vêtement contre le froid, il appréhende un peu, et on se propose d'y aller par pallier: le Rivier (1250m), le Barrage de Grand Maison (1650m), le Glandon (1924m), la Croix de Fer (2067m).

On se lance dans la montée, il commence à pleuvoir, et il pleut de plus en plus fort.

Au Rivier (1250m), Nicolas trouve du réconfort chez des marchands de fromage de chèvre, il m'offre du fromage. Il pleut à verse. Sur le thermomètre des fromagers, on lit 8°C. On fait des petits calculs, et je dis "oh, ça devrait aller".

Au barrage, il commence à neiger de "jolis flocons" alors que Nicolas a bien froid - vraiment bien froid. 

Juste sous le Glandon, on retrouve le sourire. Depuis environ 2 kms, le paysage blanchit (samedi dernier lorsque je suis passé, il n'y avait presque plus du tout de neige à ce niveau). On n'a croisé quasiment personne (peut-être deux ou trois voitures entre Allemont et le Glandon). 

Il commence à faire nuit: on a eu chaud: Nicolas ne s'est pas transformé en glaçon. Quelle idée de ne pas prendre de veste Gore Tex et de frontale, on devait pourtant monter au moins jusqu'aux 1326m du Col de Porte et rentrer en milieu d'après-midi! 

Les lumières du haut d'Allemont qui se reflètent sur la route mouillée qui passe sur le barrage. Sur la photo, ça ne rend pas trop, mais c'était joli comme spectacle. On n'avait pas de compteur, mais pour le kilomètrage, je dirais 27 (A/R Porte de France) + 193 (Boucle Champagnier Morte Ornon Alpe d'Huez 2009 avec Lex et Aurel) - 8 (Malissol) - 28 (Alpe d'Huez) + 65 (Croix de Fer - 5, car Glandon) = 247 kms.

Commenter cet article

gilles 11/09/2010 11:27



C'est ce qu'on appelle l'amour du vélo ... à la différence des cyclistes du dimanche qui se contente de faire leur petit tour que par beau temps


Quant à la qualité technique des photos, elle n'est pas primordiale dans ce contexte. Ce qui compte ici c'est le témoignage d'une aventure, et elles le font bien ressortir.



Matthieu 11/09/2010 19:31



A prendre au second degré: C'est quoi ces a priori sur les cyclistes du dimanche, hein? Il y a plein de cyclistes qui ne peuvent rouler
que le dimanche, car la semaine, ils ont trop de boulot pour se libérer... et de nombreux cyclistes du dimanche doivent faire avec la météo... Même si on dit "Sunday" en anglais, la météo n'est
pas toujours au grand soleil le dimanche! Respect pour les cyclistes du dimanche!


Merci pour ton message, Gilles!



samaurore 16/05/2010 19:34



Deux fois la Croix de Fer en l'espace d'une semaine (mais avec deux vélos différents si j'ai bien compris!) Au moins avec cette pluie, les prairies sont bien vertes quand elles ne sont pas
blanches. Ca devait bien cailler au Col de la Croix de fer, et dire qu'à 2205 m au Maïdo, je devais avoir un bon 18°C le jeudi de l'Ascension. 250 kms dans la journée avec pas mal de dénivelé! Tu
pourrais faire le tour de l'île de la Réunion dans la journée.



Matthieu 15/05/2010 22:40



Oui oui, le fromage de chèvre était très bon. ^^


Cette fois, je n'ai pas vu de marmottes... elles étaient toutes à l'abri.


De la neige en mai à la Croix de Fer, ça arrive assez souvent, je crois.


Merci pour vos commentaires.


A bientôt tout le monde!



Mai 15/05/2010 17:05



Bonjour Matthieu,
Wow...c'est la neige encore ! J'ai froid pour voir les photos.
Et...c'est comment le fromage de chevre fermier ? ^^



Jeanmimi 15/05/2010 14:45



Enorme !






fabrice 15/05/2010 08:59



En week-end au barrage du verney, j'ai un copain qui décide de monter le glandon vendredi après-midi. Même scénario que pour vous la neige au dessus de grand maison. Mais elle tenait moins que
pour vous. C'est toujours impressionnant de se retrouver presque tout seul dans un contexte comme celui-ci. Encore bravo pour tes belles photos qui nous font voyager dans nos cols préférés.



pampa 14/05/2010 21:55



Enorme votre balade. Continuer comme ça !!


 


 


 


Et vos photos sont superbes...



Olivier BUISSON 14/05/2010 21:28



Pas evident de faire un choix ; mais là .. c'était limite ! mais cela se termine bien et je suis content pour vous , vivement le retour du printemps